bouton retour accueil

La joie de vivre !

Parmi nos maraudes à Lyon, à la rencontre des plus démunis, il en est une qui m'a particulièrement marquée ; c'est celle avec un ancien professeur de musique polonais qui vit aujourd'hui dans la rue.

Alors que nous venions de faire à trois une pause dans la rue, je me demandais si nous pouvions reprendre contact avec un jeune couple et son bébé perdus de vue. Gérard nous conseilla de nous laisser prendre par la vie et vivre l'instant présent sans chercher ailleurs, car tout est à notre porte...

Nous nous sommes donc arrêtés devant un homme d'un certain âge, qui a tout de suite accroché et échangé sur sa vie. Et tout d'un coup, contre toute attente, il s'est mis à pousser la chansonnette, et je dois dire, qu'en l'espace de quelques secondes, il m'a mise mal à l'aise. Que lui prenait-il à ce « fou » de se mettre à chanter dans la rue ? Il allait me faire repérer, moi qui aime bien passer inaperçue et me faire toute petite. Eh bien là, c'était réussi ! Et puis ma crainte d'être remarquée s'est estompée et avec elle, mes aprioris et ma réserve, jusqu'à une certaine limite quand même, car n'allait-il pas aussi se mettre à danser dans la rue, pendant qu'il y était, et là, je n'aurais plus su où me mettre !

En fait, je ne craignais qu'une chose : le regard des autres et leurs jugements. Quelle importance face à la joie de vivre qui émanait de cet homme, de son sourire, de son rire, de ses chants et de son bonheur de l'instant ! Ça avait l'air si naturel de sa part, ce moment de grâce, qu'il nous offrait en toute simplicité. Il a su briser mes œillères et j'ai pu rentrer quelques instants dans son monde, en faisant abstraction des autres !

Quel beau message de liberté et de lâcher prise, moi qui suis souvent sur la retenue. Et si je me demande encore comment mettre de l'intensité dans ma vie, j'ai la réponse : en vivant pleinement ici et maintenant.

Murielle

 

Retourner à la page précédente