bouton retour accueil
Mission Roumanie en 2013

Gérard Pascal, chargé de la mission, présente les LIEUX AIDÉS par la mission

En 2012 j'ai pu mesurer à plusieurs reprises combien une aide simple, ciblée et adaptée pouvait transformer la vie de ceux qui reçoivent cette aide. Parmi toutes les demandes formulées cette année dans les listes je soulignerais plus particulièrement les besoins suivants.

SALVATI COPIII    

Lors de notre dernier séjour, nous avons pu nous rendre compte combien le jeu est important pour les enfants accueillis par Salvati Copiii.
Les apprentissages de base se font pour ceux qui ne vont pas à l'école grâce à une école mobile dans les bidonvilles de la banlieue de Iasi. Un ensemble de tableaux sur lesquels sont installés des jeux pédagogiques, sont transportés dans une remorque. Les enfants viennent y découvrir les fondamentaux de la langue roumaine et du calcul.

Leurs besoins principaux concernent les fournitures scolaires et les jeux éducatifs.

LES FAMILLES    

En 2012 nous avons pris contact avec les familles de ce quartier en banlieue de Iasi qui vivent dans des conditions précaires.

Une première distribution a eu lieu à une vingtaine de familles.

 

Ils n'ont pas d'eau potable à disposition.
En septembre dernier, un homme était en train de creuser un puits. Ses efforts ont été vains, les parois se sont écroulées cet hiver faute d'avoir pu les consolider avec un tube.
Ils ont besoin de pelles, de pioches et de tubes en PVC de diamètre 80 cm environ.

FONDATION COTE    

Cet organisme agit à la sortie des centres de placement auprès des jeunes adultes pour leur permettre de trouver une formation, un travail et un hébergement.

Ils agissent aussi préventivement dans un village environnant auprès des jeunes de familles démunies pour leur éviter d'être entraînés dans la rue. Cette année la demande se limite à des équipements pour l'aménagement des appartements qu'ils mettent à disposition des jeunes.

CENTRE D'HEBERGEMENT D'URGENCE    

En 2011 parmi les colis que nous apportions se trouvait une plaque chauffante électrique pour le plus grand bonheur du directeur tellement il manque de moyens pour assurer le fonctionnement de son centre.

En 2012 un autre équipement a apporté un peu de bonheur à tous les résidents du centre : une table de jardin et des chaises.
Eux qui n'avaient que les murets de la cour pour s'assoir, ils ont pu ainsi se retrouver autour d'une table et partager des instants de convivialité entre eux.

Lors de notre dernière visite le directeur nous a montré une pièce «polyvalente» où ils peuvent regarder la télévision et qui sert l'hiver de dortoir pour une soixantaine de personnes de la rue qui ne peuvent pas être hébergées en continu.
Afin de pouvoir les accueillir à nouveau le prochain hiver dans les meilleures conditions il aurait besoin d'une soixantaine de matelas.

LYCÉE MIHAIL STURDZA    

Je suis toujours surpris à chaque fois que je reviens au lycée par les nouveaux aménagements apportés aux locaux et aux extérieurs. Avec des moyens limités mais avec une très grande ingéniosité, le lycée se transforme.

Cette année, le directeur souhaite poursuivre l'aménagement du terrain devant l'entrée du lycée. Il a besoin pour cela de matériel de jardinage.

Sans oublier un autre besoin permanent et important pour la scolarité et l'apprentissage des jeunes : des outillages et des équipements d'électrotechniques et d'électromécaniques pour les aider à se former aux techniques nouvelles. A partir de ces équipements, même en panne, ils apprennent à les dépanner et/ou récupérer les composants pour créer de nouveaux systèmes automatisés.
Tout est réutilisable et tout est réutilisé.

LES JEUNES DE LA RUE    

Malgré les récents recensements certains d'entre eux n'ont pas de carte d'identité et n'ont jamais été enregistrés à l'état civil.

En septembre 2012, lors d'un passage à l'état civil avec Andrei, nous avons pu mesurer une nouvelle fois combien il est important pour eux d'être reconnu en tant qu'homme.

La collecte des relais de partage a été chargée en camion à Châteauroux le 19 octobre et distribuée à Iasi
par les bénévoles du séjour sur le terrain, qui a eu lieu du 20 au 28 octobre.
Pour en savoir plus, CLIQUEZ

Mission Roumanie en 2012En 2011Réflexe Partage en Roumaniebouton retour accueil