TÉMOIGNAGES

Comment évaluer les besoins réels ?

J’ai froid et je m’empresse de ranger mes courses dans mon coffre de voiture quand une personne avec un caddie s’arrête à mes côtés.

Cette dame est souvent sur ce parking, elle demande aux gens de quoi se nourrir…. Je lance un « Bonsoir ». Elle est tout emmitouflée.

Le fond de son caddie est rempli de boîtes de conserve et de petites bricoles… On commence à discuter. Cliquer pour la suite.

De quoi avez-vous besoin ?

La dame au chapeau noir (c’est ainsi qu’elle veut qu’on l’appelle) se présente « Clocharde » et nous annonce qu’elle ne veut rien nous dire d’elle : ni son prénom, ni d’où elle vient. Elle a bien le droit…

Nous ne lui posons aucune question si ce n’est : « De quoi avez-vous besoin ? » Cliquer pour la suite.

La joie de vivre !

Parmi nos maraudes à Lyon, à la rencontre des plus démunis, il en est une qui m’a particulièrement marquée. C’est celle avec un ancien professeur de musique polonais qui vit aujourd’hui dans la rue.

Alors que nous venions de faire à trois une pause dans la rue, je me demandais si nous pouvions reprendre contact avec un jeune couple et son bébé perdus de vue. Cliquer pour la suite.

J’ai honte de ce que je suis !

Didier vit dans la rue. Les premières fois où nous le rencontrons il n’ose pas nous regarder en face. Il baisse les yeux constamment.

Il me confie : « j’ai honte de ce que je suis ». Je lui confie : « moi aussi j’ai parfois honte ».

Peu à peu, il se sent en confiance et vient tous les vendredis matins.

Nous lui donnons un sac à dos, une couverture de survie, des chaussettes, un sac de couchage : des objets dont il a vraiment besoin et qu’il n’espérait pas.  Cliquer pour la suite.

Nous sommes devenus amis.

La matinée se termine avec Nadir et Jean-Luc. La semaine dernière, Jean-Luc avait un canapé à donner et Nadir en cherchait un.

Nous les avons mis en contact. Ce samedi matin, ils arrivent tous les deux, le sourire aux lèvres et nous disent :

« Pour le canapé ça n’a pas marché, il était trop grand ! Mais entre nous, oui : nous sommes devenus amis !!! ».

Voilà ce que sont les Bus du Partage !

De grands cadeaux dans l’ordinaire de la vie !

De grands cadeaux qui commencent toujours, par donner des objets que nous avons en trop et qui correspondent à leurs manques.

Certains se réjouissent de pouvoir donner, d’autres se réjouissent de recevoir. Et nous, nous avons l’honneur d’assister à tout cela, et nous nous réjouissons d’être ce lien.

À l’heure, où le mot « sacré », n’a plus beaucoup de sens, je voudrais vous dire à quel point, de simples objets en trop, sont tellement utiles à ceux qui n’ont rien, qu’ils deviennent sacrés.

9 + 7 =

RÉFLEXE PARTAGE

Maison des associations

34 Espace Mendes France

36000 CHÂTEAUROUX

 

accueil@reflexepartage.org

AIX LES BAINS :                      07 69 31 28 04
CAUDEBEC LÈS ELBEUF :      07 67 59 43 86
CHÂTEAUROUX :                    06 51 11 49 33
LYON :                                      07 68 11 46 68
TOURS :                                    07 69 84 85 53